Pourquoi isoler les sols ?

Dans le double contexte de la RT2012 qui fixe de nouvelles exigences de performances thermiques et celui de l'augmentation constante des coûts de l'énergie primaire, l'isolation des sols et en particulier des planchers bas des bâtiments résidentiels et non résidentiels, revêt toute son importance.

Une isolation performante des sols offre de nombreux avantages :

 

  • Elle limite les déperditions thermiques au niveau des sols,
  • Elle évite les risques de remontées capillaires et de condensation,
  • Elle supprime la sensation de pieds froids et en conséquence la tentation de chauffer davantage.

 

Elle génère ainsi des économies d'énergie non négligeables, contribue à l'efficacité énergétique des bâtiments résidentiels en respect des niveaux de consommation imposés par la RT2012 et améliore leur confort thermique pour le bien-être de leurs occupants.

Plusieurs solutions d'isolation sont disponibles en fonction de la destination des sols : résidentiels, tertaires, industriels ou encore sportifs

 

  • Chapes et dalles flottantes sur isolant
  • Sols scellés sur isolant
  • Dallages sur terre plein
  • Planchers chauffants/réversibles
  • Sols industriels et sportifs


Des contraintes spécifiques


Une isolation performante des sols des bâtiments, qu'ils soient résidentiels ou tertiaires, industriels, sportifs, etc. doit satisfaire des contraintes spécifiques :

  • résister durablement à toute charge statique et dynamique qui lui sera  imposée tout au long de sa durée de vie,
  • être insensible à l'humidité, quelle qu'en soit l'origine et aux moisissures,

afin de préserver intactes ses performances thermiques et mécaniques tout au long de la durée de vie des bâtiments qu'elle équipe. 


C'est donc dès la conception des projets de construction que doit s'envisager l'isolation des sols et le choix des isolants à privilégier.

Des normes à respecter


En fonction du type d'application choisi, les matériaux isolants destinés à l'isolation des sols et planchers doivent également respecter des règles de mise en œuvre :

 

  • DTU 13.3 pour les dallages
  • DTU 26.2 pour les chapes ou dalles flottantes
  • DTU 52.1 pour les sols scellés
  • DTU 65.14 et Avis techniques/DTA pour les planchers chauffants hydrauliques et planchers rafraichissants,
  • Règles professionnelles / CPT PRE pour les planchers chauffants électriques,
  • Avis techniques/ DTA pour les chapes liquides.

 

Vous trouverez un descriptif de ces DTU dans nos fiches téléchargeables sur notre site internet